L’hôtellerie à Paris

17 septembre 2018

Le secteur hôtelier vit actuellement une transformation liée à l’avènement des nouvelles technologies et des nouveaux modes de consommation. Les sites de partages et de locations d’appartements séduisent de plus en plus les voyageurs en quête d’authenticité et de prix réduits .

 

L’expérience client, mais pas que…

Pour qu’un nouvel endroit puisse naître, il doit faire vivre aux usagers une expérience particulière. Se démarquer de la concurrence est une stratégie payante sur le court terme, assumer l’identité du lieu et du personnel de l’hôtel est un ancrage à long terme.
L’espace hôtelier a cette particularité liée à la nostalgie. On fait l’expérience de l’hôtel et on s’attend à la refaire quand on revient. Tout l’enjeu du projet architectural hôtelier est de conserver l’ambiance du lieu en apportant de nouveaux éléments dans l’espace ou le décor. Faire table rase est une stratégie à adopter lorsqu’il s’agit d’une clientèle à passage unique essentiellement.

Le syndrome AirBnB, le désintérêt de l’hôtel

La notion de « voyage » comme expérience,  permet de comprendre l’ascension d’Airbnb et le désintérêt de l’hôtel.
L’imaginaire collectif a des dogmes et celui du « séjour authentique » est persistant. En vivant quelques jours chez le local les voyageurs se sentent imprégnés par l’authenticité. Cette impression est renforcée par la multitude d’expérience existante pour un même site. D’un point de vue économique c’est le client qui est gagnant, dans le même quartier que celui de l’hôtel il paye 40% de moins. En revanche c’est souvent sur les services d’Airbnb que le bas blesse, la ou l’hôtel fourni une prestation qui définit son identité.

Du point de vue de l’architecte, plusieurs utilisateurs existent et il faut des offres pour tout le monde. Cependant l’hôtel à grandement à gagner en travaillant une expérience utilisateur profonde et stable surtout si la clientèle n’est pas « one shot ». On va à l’hôtel quand on à les moyens, donc celui ci doit ce focaliser sur son image et son service sur la durée. C’est la que la rénovation entre en jeu. L’architecte va faire émerger la personnalité du lieu  et la matérialiser dans les espaces avec les couleurs, matières, et mobiliers adéquats.